Hot Chip est un groupe anglais qui propose un mélange unique entre disco, électro, techno, pop et dance. Leur musique est légère et décomplexée, dansante et rythmée. Hot Chip passe allègrement du kitsch au romantique et ça fonctionne ! Ils sont ainsi capable de produire de parfaits hits de club comme de géniales balades pop. C’est simple quand j’ai écouté “In Our Heads” pour la première fois en 2012, il n’y avait rien dans ma discothèque qui corresponde à leur musique. Surprenante aussi la voix douce et suave du chanteur et clavier Alexis Taylor, qui colle à merveille à la musique et l’esprit du groupe. Pour résumer Hot Chip a réussi là où tant d’autres ont échoué, c’est à dire à réinventer la “dance music” en la rendant intelligente et intéressante, agréable à écouter et en y intégrant des influences multiples.

Leur nouvel album “Why Make Sense” vient juste de sortir et ils sont en tournée. Jeudi soir ils passaient à La Gaîté Lyrique à Paris. Pas de secret, pour être au premier rang il faut arriver tôt ! Pas d’accord Philippe ? ;) Après un peu plus d’une heure dans la file d’attente, nous entrons enfin dans la salle vers 20 heures. Direction le premier rang je me place en face du clavier de Alexis Taylor.

Le groupe entre en scène un peu avant 21 heures. Faisons les présentation. En première ligne et de gauche à droite nous avons Owen Clarke au clavier, à la guitare et à la basse, Al Doyle à la guitare et au clavier, Alexis Taylor au chant, au clavier et à la guitare, Joe Goddard au chant et au Moog. Derrière eux nous avons Felix Martin aux boîtes à rythme et aux percussions, Sarah Jones à la batterie et Rob Smoughton aux percussions et à la guitare. Hot Chip commence par jouer “Huarache Lights”, le premier morceau de leur nouvel album, une parfaite introduction tant les beats de ce nouveau titre sont imparables. S’en suit “One Life Stand” issue de l’album du même nom, juste ce qu’il faut pour faire monter l’ambiance en chauffant la salle. Si à ce moment là vous n’êtes pas déjà entrain de remuer la tête ou de danser, c’est que vous n’êtes pas dans le bon concert ! Les musiciens poursuivent avec “Night & Day” (“In Our Heads”). Ca fait super plaisir de les voir littéralement s’éclater sur scène, ils prennent plaisir à jouer et mettent le feu ! Ils continuent sur leur lancée avec “Easy to Get” et “Started Right” (“Why Make Sense”), deux morceaux plus calmes et funky aux refrains accrocheurs qui passent très bien en live. On entend les premières secondes de “Flutes” et aussi nos cris de ce tube incroyablement efficace que tout le monde attendait. Excellent, c’est la folie entre la danse des musiciens pendant le refrain (“Work that inside outside, Work that more, Work that right side left side…”) et Alexis Taylor qui vient chanter tout juste devant nous ! Enchaînement parfait avec le tout aussi génial “Over and Over” (“The Warning”), c’est juste magique. Vient ensuite la belle balade mélancolique “Alley Cats” (“One Life Stand”) puis deux autres morceaux du nouvel album, le très disco “Cry for You” et l’atmosphérique “Need You Know” avec ses samples à l’esprit très Moby. Les anglais nous font ensuite danser et sauter sur “Ready for the Floor” (“Made In The Dark”) et “I Feel Better” (“One Life Stand”). Le groupe quitte la scène et revient quelques minutes plus tard pour un rappel de quatre titres: “Made in the Dark” (“Made In The Dark”), “And I Was a Boy from School” (“The Warning”), “Why Make Sense” et “Dancing in the Dark”, une reprise de Bruce Springsteen qui vient conclure ce concert en beauté.

Un lien vers la setlist et un autre pour voir ou revoir le concert.

La force de Hot Chip est de faire une musique qui met de bonne humeur, une musique qui rend heureux quand on l’écoute et rien que pour ça je les remercie.