Ce live de Trevor Watts Moiré Music Drum Orchestra est une recommendation du Free Jazz Blog. La critique qu’ils en font donne envie d’écouter l’album et la pochette attire immédiatement l’oeil.

“Live in Latin America Vol. 1” a été enregistré au cours de quatre concerts en Amérique du Sud. C’est à travers quatre morceaux que nous pouvons à notre tour écouter cette musique extraordinaire:

  1. “Gonje Blues”, enregistré le 2 novembre 1990 à Caracas au Vénézuela.
  2. “Sobira”, enregistré le 10 novembre 1990 à Barquisimeto au Vénézuela.
  3. “Fracas in Caracas”, enregistré le 4 novembre 1990 à Caracas au Vénézuela.
  4. “Nee Daku Here’s to You”, enregistré le 27 octobre 1990 à Xalapa au Mexique.

Trevor Watts est un saxophoniste free jazz alto et soprano anglais. Il est accompagné ici par six musiciens:

  • Nana Tsiboe aux percussions africaines, au goje et au chant
  • Nee-Daku Patato aux percussions africaines, au goje et au chant
  • Nana Appiah aux percussions africaines et au chant
  • Jojo Yates aux percussions africaines, au twanga (piano à pouce), au cencerro et au chant
  • Liam Genockey à la batterie et au brekete
  • Colin Gibson à la basse

Ce que nous propose “Live in Latin America Vol. 1” est une rencontre musicale entre ces sept musiciens, un échange endiablé entre saxophone, basse, percussions et chants africains.

Dès le premier morceau les percussions instaurent des rythmes tribaux sur lesquels danse le saxophone qui nous berce de ses mélodies envoutantes. Un peu avant la moitié du morceau les chants africains rejoignent ce joyeux mélange par des appels et autant de réponses qui leur sont données.

“Sobira” débute doucement par un solo de saxophone et des percussions en arrière plan. Les percussions augmentent progressivement de rythme et de volume pendant que le saxophone continue sa mélodie. C’est hypnotique et totalement prenant. Plus loin dans le morceau les chants entrent en action.

Sur “Fracas in Caracas” les percussions se déchaînent littéralement, la basse les accompagne en rythme et le saxophone devient fou furieux. Fermez les yeux et imaginez-vous dans le publique… Renversant !

Le dernier morceau est une conclusion parfaite à l’album, la suite logique des trois précédents. Les chanteurs, le saxophone, le publique… tout le monde est en transe ! Le rythme s’accélère et l’intensité a atteint son point culminant.

Un album exceptionnel disponible en digipack chez FMR Records.