J’ai repéré cet album alors qu’il était en précommande sur le bandcamp de New Atlantis Records. J’étais venu écouté quelques extraits de “Sylphid Vitalizers” de Brandon Seabrook et la pochette de “Viscera” a tout de suite attiré mon attention.

“Viscera” est un album d’improvisations entre le saxophoniste Colin Webster et le batteur Mark Holub. Il a été enregistré en un jour aux Dropout Studios dans le sud de Londres, studios qui n’ont pas été choisis au hasard, ils représentent le point de rencontre de la scène noise-rock de la ville. Les deux musiciens n’ont pas eu de discussion préalable quant à la ligne directrice à suivre. Seul le dernier morceau déroge à cette règle: “Chant” est un hommage au compositeur Roscoe Mitchell. Webster et Holub ont déjà joué et enregistré ensemble, ils se connaissent bien et ça s’entend dans les compositions. L’album porte bien son nom, l’énergie qui s’en dégage est effectivement brute et viscérale. Comme rien n’a été préparé à l’avance, la musique est directe et impulsive.

Sur le premier morceau “Big Paws on a Puppy” le saxophone vient vous chatouiller les oreilles avec des riffs assassins auxquels la batterie répond avec précision par autant d’assauts sonores. Lui succède “Splintered” où saxophone et batterie se courent après et continuent le dialogue instauré précédemment pour le plus grand plaisir de nos écoutilles. “Oaxaca” nous offre une facette différente de leur musique avec un saxophone plus mélodique. “Qara Capa”: les cris stridents du saxophone me rappellent la sirène d’“en-trance”, la batterie qui se déchaîne derrière… Jouissif et splendide. “Conkan”, le morceau le plus mélodique de l’album est une pépite de plus.

“Viscera” est un album mordant avec un son puissant. Sa musique, à la fois brute et mélodique, ravira les oreilles des amateurs de free jazz mais aussi celles des aficionados de rock (noise ou expérimental) avec son côté écorché-vif. C’est également l’occasion de découvrir pour ma part deux excellents musiciens qui utilisent avec brio leur connaissance de leurs jeux respectifs.

Colin Webster aux saxophones alto, ténor et baryton. Mark Holub à la batterie.