Le nouvel album de Cris Luna s’intitule Maëlstrohm. Il est lui aussi auto-produit et résolument rock. Red Boy, The Big Tree et Invisible Legion sont les trois titres disponibles en écoute sur YouTube, trois titres accrocheurs qui invitent à en écouter plus. Ce que j’ai apprécié en tout premier sur ces chansons c’est leur côté direct et la sincérité du message. Une fois l’album écouté dans son intégralité on se rend compte de sa grande diversité. Je dois même avouer que ça surprend un peu. Mais j’y ai pris rapidement goût écoute après écoute. Ainsi des titres plus dynamiques comme Shades of Black ou Red Boy en côtoient d’autres plus atmosphériques comme Lost (in Adoland) ou My Lady. Chaque morceau apporte sa pierre à l’édifice avec une identité propre et reflète une facette différente de la personnalité de Cris. J’aime beaucoup le chant de ce dernier. Il parait qu’il a beaucoup évolué depuis le premier album Babylon Child que je n’ai pas encore écouté. Les guitares, elles-aussi sont de la partie et nous lancent des riffs énergiques. La musique navigue entre post-rock, garage-rock et rock progressif ; ce qui fait de Maëlstrohm un mélange de genres dans lequel on s’abandonne avec plaisir. Mon seul petit reproche sont les paroles qui sur certaines chansons pourraient être un peu plus élaborées… Mais c’est juste un détail et comment ne pas succomber aux refrains de Red Boy, de The Big Tree ou encore de Invisible Legion ? Encore une fois la pochette est une véritable oeuvre d’art: en digipack ou en vinyl (blanc) l’objet est magnifique.