C’est en janvier 2007 que je découvre les vidéos YouTube d’Andy McKee. Je commande alors immédiatement Art of Motion sur CandyRat Records. En septembre de cette même année sort The Gates Of Gnomeria. Le temps passe, il sort même un troisième album que je n’ai pas écouté alors embarqué dans d’autres sillons musicaux. Puis en décembre 2013 tombe l’annonce d’un concert à la Maroquinerie. C’est l’occasion rêvée de renouer avec la musique du bonhomme !

Ça y est, le 9 mai c’est aujourd’hui ! J’arrive assez tôt pour être sûr d’avoir une bonne place devant. Le public est très hétérogène, des amoureux de musique en tout genre: des pères avec leur fils, des couples, des jeunes… Andy arrive sur scène à 20h15 et est applaudi et acclamé par tous. Comme sur les vidéos qui l’ont révélées au monde entier, il est simple et généreux ; il se donne complètement pour son publique. Il joue avec une telle aisance et une telle simplicité que la technique paraît secondaire. Elle est présente certes, mais ne fait pas l’objet d’une démonstration sans intérêt.

Andy joue ses morceaux: Art Of Motion, Drifting, Rylynn, Keys to the Overcar… ainsi que des reprises: Pantera, Michael Hedges… mais aussi de nouvelles chansons issues de son nouvel EP Mythmaker. Sur l’une d’entre elles, qu’il a interprétée ce soir, il joue du piano, de la guitare acoustique et de la guitare électrique. Il joue la partie acoustique pendant que son iPhone lit les pistes pour piano et guitare électrique. Il montre une envie de se diversifier et d’explorer d’autres idées.

Après chaque chanson il nous raconte une petite anecdote. Nous apprenons ainsi qu’il a tourné avec Prince et Dream Theater. Ces derniers lui avaient imposé une tenue particulière pour les concerts: “This will be your outfit!”. Pour Prince son management reçoit un email d’une adresse du style prince@gmail.com si bien qu’ils se demandaient s’il ne s’agissait pas d’une blague ! Rylynn a été composée en mémoire de la fille d’un de ses amis. A un concert un gars lui demande de dédicacer le ventre de sa femme enceinte en remontant son t-shirt jusqu’à la poitrine ! Il s’est contenté de lui signer l’estomac.

A deux reprises Andy nous félicite pour l’ambiance et l’accueil qui lui est fait. Il n’a jamais vu ça et en est même ému. Il a d’ailleurs publié sur son FaceBook la photo qu’il a prise du publique. C’est vrai que l’énergie était bien là, les gens étaient heureux et ils le montraient. Un excellent concert avec un musicien proche de son publique. Je dois admettre que c’était fort agréable d’assister à un événement plus calme que les derniers concerts auxquels j’ai assistés. Deux heures de show rappel compris: une sacrée performance pour un gars tout seul et debout ! Ensuite Andy a laissé ses deux guitares et est allé à la rencontre de ses fans. Entre ceux qui voulaient une photo avec lui ou faire dédicacer leur guitare, je pense qu’il a eu du boulot. C’est tout à son honneur.