Mercredi dernier je suis revenu pour une deuxième coupe de Cheveu. J’ai juste changé de coiffeur: La Maroquinerie. Mon partenaire concert aka mon pote Andreas était aussi de la partie. Si j’ai été décoiffé, lui en serait bien resté au shampoing ! ;) Bon, j’exagère un peu car il n’a pas non plus détesté.

“T’enlèves pas ton manteau. Tu vas manger comme ça. Ca fait pas très intime. T’as même l’air en visite.

Oui, mais j’ai froid. Je débarque, je repars. L’enlever, pour quoi faire ? On est tous en visite.“

Spéciale dédicace à Sylvain qui en suivant la consigne à la lettre, a gardé le sien (en laine) pendant tout le concert ! Un peu chancelant, il a même renversé de le bière sur le mien. Je te pardonne, mec. ;) En première ligne pour bien profiter des jets de bière de David au début du set mais surtout pour en prendre plein la vue et les oreilles. Difficile de garder tout le temps la tête relevée à la place où j’étais. D’ailleurs mes genoux s’en souviennent encore ! Mais ça valait largement le coup et c’est ce que je suis venu chercher, il fallait que ça remue. L’agitation était encore un cran au-dessus du concert de la Cité de la Musique ou celui de Frustration à la Maroquinerie. L’ambiance était démente et il fallait voir le publique à chaque accélération du rythme, à chaque reprise d’un refrain. Les gens connaissaient d’ailleurs la plupart des paroles des nouvelles chansons. Avec mes deux écoutes préalables de l’alBum, je ne pouvais pas en dire autant, mise à part pour Madame Pompidou et Polonia. Encore une fois David n’a pas hésité à slamer ! Il n’a pas été le seul: je me suis pris un coup de chaussure sur le dessus du crâne, ça devient presque une habitude mais ça surprend toujours ! :) J’ai même eu une petite frayeur avec mes lunettes qui se sont joyeusement baladées dans les airs lors d’un pogo adjacent !

À la fin les micros ont commencé à vaciller puis ensuite tout s’est enchaîné très vite: consoles, clavier et boîtiers se sont écroulés juste entre David et nous… Une fin en apothéose et une sacrée release party ! Tout le monde sera d’accord pour dire que la sortie de Bum aura été fêtée dignement. Le temps d’échanger quelques mots avec ma voisine de droite qui aura été d’ailleurs bien plus épargnée que moi, de lui conseiller Frustration à elle et à son pote, je passe ensuite au stand et j’achète BUM en LP, le dernier du carton ! Avant de sortir de la Maroquinerie je croise à nouveau les deux personnes citées précédemment: “C’est quoi le groupe que tu nous a recommandé ? Frustration, aussi sur Born Bad Records”.

Un petit combo Frustration + Cheveu en mars ?!