Ce concert à la Cité de la musique était l’occasion de voir Cheveu en concert après Frustration, un autre excellent groupe du label français Born Bad Records.

En entrant dans la salle la première impression c’est le contraste entre la classe de la salle et le style de musique de l’événement. Enfin tout est prévu: une grande fosse et des sièges en hauteur qui font le tour de la salle. Ne connaissant pas le premier groupe, Holograms je m’assieds tranquille au fond: superbe vue sur la salle dans son ensemble et la scène. N’ayant pas vraiment un avis objectif à donner sur Holograms je passe leur prestation. De toutes façons je pense qu’il fallait être dans la fosse pour vraiment apprécier leur set.

Les lumières se rallument et je descends pour rejoindre les devants de la scène. Une place à peu près au milieu au premier rang ; je suis prêt pour Cheveu ! Il est prévu que leur set dure à peu près une heure. Les lumières s’éteignent et la musique commence. Superbe concert à la hauteur de mes espérances. J’ai limite été surpris de voir que la voix de David Lemoine est vraie. Même si des effets et des filtres sont appliqués dessus on la reconnaitrait parmi 1000. Il se donne à cent pour cent n’hésitant pas à slammer dans le publique. Ses deux compères Étienne Nicolas à la guitare et Olivier Demeaux ne sont pas en reste. Tous trois restituent à merveille les sonorités si particulières de leurs chansons. Le publique est réceptif et ça bouge pas mal. Il faut tenir bon pour garder sa place devant ! Un rappel et c’est la fin. Je décide de rester en première ligne pour Kap Bambino, une découverte dans mon cas.

Kap Bambino est un duo bordelais composée d’une chanteuse déjantée Caroline Martial et d’Orion Bouvierd aux machines. Autour de moi pas mal de fans qui semblent bien connaître le groupe. Ils parlent aussi d’un groupe nantais, Sexy Sushi dont je suis d’ailleurs entrain d’écouter quelques morceaux pendant l’écriture de ce billet. Ils ont l’air d’avoir un univers bien déjanté mais c’est une autre histoire… Bref Kap Bambino fait dans l’electro-punk et met le feu à la scène ! Une bonne claque même si je ne sais pas si j’apprécierais leurs albums. La chanteuse est à fond de la première minute jusqu’à la dernière. C’est assez impressionnant et respectable. Elle n’hésite pas à se jeter dans le publique à deux reprises. Elle passe alors au-dessus de nos mains tout en continuant à chanter ! La tête des vigiles de la salle qui visiblement ne sont pas trop habitués à un tel publique et qui surtout ne s’attendaient pas à cela ! La fosse est déchainée et ca bouge assez violemment. Il faut carrément d’accrocher pour rester au premier rang: les places sont prisées. Après une heure et quelques de concert et un rappel Kap Bambino quitte la scène. Je n’ai pas l’habitude de voir des groupes électro ou punk en concert. Je dois dire que je n’ai pas été déçu du voyage ! De l’énergie en veux-tu en voilà ! C’était le cas pour Frustration et ce fut aussi le cas ce soir.