Samedi soir au Triton tout le monde s’était donné rendez-vous pour Guillaume Perret & The Electric Epic. Pour Aranis et Masal il devait y avoir une vingtaine de personnes à tout casser. Cette fois-ci, la salle était pleine à craquer et les tables avaient été mises de côté.

Le groupe a joué deux longs sets issus du matériel présent sur leur dernier album. Son clair et puissant, quelle intensité ! Ca envoie du lourd ! C’est coloré, précis, généreux et maîtrisé. Que demander de plus ? Au final une grosse claque musicale et un excellent concert. Je suis bien tenté d’y retourner en novembre pour découvrir les nouvelles compositions.